Travaux

Comment bien isoler ses combles ?

L’isolation des combles est une étape importante lors de la rénovation d’un logement. Elle vous permet de gagner en confort thermique et de réduire votre consommation d’énergie. Isoler ses combles aménageables ou perdus peut même être une priorité pour des logements très énergivores. Découvrez comment réussir ces travaux pour réduire considérablement vos factures d’électricité tout en profitant d’un cadre de vie confortable.

Privilégiez des matériaux isolants de qualité

Les travaux d’isolation des combles représentent un investissement important dont vous allez profiter sur le long terme. Il n’est donc pas judicieux de choisir des matériaux bas de gamme pour économiser. Pour réussir l’isolation de vos combles de manière durable, vous devez toujours privilégier la qualité. Misez notamment sur des matériaux écologiques, qui respectent les caractéristiques de performance exigées par la nouvelle réglementation thermique, la RT2012.

Dirigez-vous vers des fabricants fiables comme Alsabrico afin d’obtenir des isolants écologiques très efficaces. Pensez par exemple aux panneaux isolants en coton recyclé, ou encore ceux en fibres végétales et textiles. Pour une parfaite mise en place de vos solutions d’isolation, il est préférable de faire appel à un artisan RGE. Vous pourrez aussi bénéficier des aides prévues par l’État.

Respectez les critères de performance

Vous devez choisir vos isolants selon leur performance. Pour l’isolation des combles dans le neuf, c’est primordial de respecter les exigences de la RT2012. La résistance thermique R qui caractérise la performance de l’isolant doit être au minimum R=8 m².K/W. Il n’y a aucune obligation légale dans la rénovation, mais il est vivement recommandé de privilégier les isolants conformes aux standards du crédit d’impôt.

Pour l’isolation des planchers des combles perdus, elle est fixée à R=7 m².K/W et R=6 m².K/W en ce qui concerne l’isolation de rampants de toiture et des plafonds de combles. Optez pour des matériaux isolants conformes à ces critères. Ainsi, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt de 30 % dans la limite d’un plafond de 100 € par m² en cas de parois isolées par l’intérieur. Que ce soit en neuf ou en rénovation, il est très facile de trouver des matériaux isolants qui respectent ces performances.

isoler ses combles

Isolation et ventilation des combles : un duo de choc

L’isolation est une étape importante pour pallier les problèmes d’humidité dans un logement, mais elle peut aussi entraîner une importante condensation. Il est alors crucial de bien ventiler vos combles aménageables ou perdus en période estivale pour contrer cet effet boomerang et éviter toute sensation d’inconfort thermique.

Pendant l’été, la chaleur peut en effet s’accumuler sous vos combles bien qu’ils soient bien isolés. Un système de ventilation (par exemple la VMC double flux) que vous activerez en soirée pour faire baisser la température va permettre aux combles de se rafraîchir. Vous pourrez ainsi faire des économies considérables de climatisation.

Isolez les combles avant de changer de chauffage

La règle d’or en matière d’isolation consiste à ne jamais remplacer un système de chauffage avant d’avoir isolé son logement, notamment ses combles. Lorsque vous réalisez ce type de travaux, vos besoins thermiques vont diminuer. Évitez alors tout redimensionnement de votre chauffage en effectuant un bilan thermique en parallèle ou après l’isolation de vos combles.

Ensuite, vous pourrez installer le bon système de chauffage, ni trop puissant, ni trop faible. N’investissez jamais dans le remplacement d’un système de chauffage sans avoir réalisé le bilan de votre isolation, surtout concernant les combles et la toiture.