Bon à savoir

Comment fonctionne l’assurance habitation en cas de sinistre ?

Rendue obligatoire, l’assurance habitation est l’une des assurances les plus souscrites en France. Elle couvre les charges générées par un sinistre, que le locataire soit le responsable ou la victime. Mais comment fonctionne exactement cette assurance en cas de survenance d’un sinistre ? Nous vous donnerons tous les détails dans cet article.

Comprendre le terme « sinistre » en assurance habitation

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l’assurance habitation en cas de sinistre, il est important de comprendre la notion de sinistre. Le terme sinistre renvoie ici à la survenance d’un événement malheureux ou terrifiant lors de votre passage dans un logement. En tant que locataire, cet événement peut provenir de vous, d’une tierce personne, ou peut être naturel.

Par exemple, pour Allianz, peut être considéré comme sinistre en assurance habitation l’incendie survenu dans votre domicile. Vous pouvez être le responsable de cet incendie ou la victime. Le dégât des eaux et le bris de vitres constituent également ce qu’on appelle un sinistre en assurance habitation. L’inondation, le cambriolage, etc. portent le nom de sinistre selon les termes de votre contrat d’assurance multirisque.

Que faire en cas de survenance d’un sinistre ?

La première des choses à faire lorsqu’un sinistre survient, c’est de prendre les mesures nécessaires pour stopper celui-ci. Le but est d’éviter que les dommages s’aggravent pour augmenter les charges. Par exemple, vous constatez au retour du travail que votre logement est en feu. Le premier réflexe que vous devez avoir est de contacter les sapeurs-pompiers. En cas de dégâts des eaux, coupez l’électricité ainsi que la provenance de l’eau.

Après cette étape importante, notifiez la survenance du sinistre à votre assureur. Un courrier recommandé avec accusé de réception est suffisant. N’oubliez pas que la notification doit avoir lieu dans un délai préalablement défini au contrat. Il est de deux jours ouvrés pour les cas de vol et de cinq pour les autres sinistres. Les cas de catastrophe naturelle peuvent être déclarés dans un délai de 10 jours, suivant la publication de l’arrêté au JO.

Quelles informations fournir lors de la déclaration de sinistre ?

Vous êtes libre de demander une indemnisation pour les événements qui se produisent. Cependant, nous vous recommandons de faire les deux procédures à la fois pour éviter de faire une double procédure. Il suffit de joindre à votre notification les pièces pouvant étayer vos écrits, et le tour est joué. Il peut s’agir de :

  • Images prises sur les lieux du sinistre ;
  • Témoignages de tierces personnes ;
  • Preuve d’achat de biens perdus ;

Assurez-vous de fournir toutes les pièces que vous trouvez utiles afin d’optimiser vos chances d’obtenir rapidement une indemnisation.

Assureur habitation : dans quel délai obtenir son indemnisation ?

Lorsque vous déclarez le sinistre survenu dans votre logement, votre assureur se charge de vérifier la recevabilité de votre demande. Si elle entre dans le cadre de votre contrat, l’organisme d’assurance vous indemnise dans un délai de trois mois. Le non-respect de ce délai peut entraîner des sanctions vis-à-vis des compagnies d’assurance.

Par ailleurs, notez que les cas de fausses déclarations peuvent avoir un impact significatif sur l’exécution du contrat d’assurance. L’indemnité peut connaître une baisse drastique. Néanmoins, au cas où il s’agirait d’une erreur non intentionnelle, votre assureur peut vous comprendre.