Extérieur

Quels sont les fruits exotiques qu’on peut faire pousser en France ?

Bonne nouvelle pour les amateurs de fruits sucrés et colorés : il est possible de consommer des produits d’apparence exotique qui ne proviennent pas d’autres régions du monde.

Ces fruits exotiques qui poussent en France métropolitaine

Il n’est pas toujours nécessaire de ramener des fruits exotiques du bout du monde pour pouvoir les consommer en France. Si certains ont besoin de températures très élevées toute l’année, comme les bananes ou les mangues, d’autres sont adaptés à un climat plus tempéré et peuvent être produits en France métropolitaine, à l’échelle industrielle ou non. Trois exemples sont donnés ci-dessous.

Avocat

Malgré lui, l’avocat est devenu ces dernières années un symbole des excès du commerce mondialisé et de l’agriculture irrationnelle. Cultivé à l’origine dans les forêts tropicales, sa culture industrielle est donc très gourmande en eau et est souvent importée de très loin en Europe. Cependant, le vieux continent produit également des avocats.

Bien que la plupart d’entre eux soient cultivés dans des exploitations intensives dans le sud de l’Espagne, il existe une petite production en Corse, qui est la limite nord de leur habitat. Plus généralement, on trouve également des avocatiers décoratifs dans le sud de la France, qui portent également des fruits.

En effet, certaines variétés mexicaines ont été sélectionnées au fil du temps pour leur résistance au froid. Il est donc difficile d’acheter des avocats produits localement dans les magasins, mais rien n’empêche, si les conditions le permettent, d’essayer d’en planter un chez soi.

Lire aussi :  Comment construire une cabane : les étapes à suivre

Le kiwi

Importé de Nouvelle-Zélande, un pays situé aux antipodes mais au climat tempéré, le kiwi n’a pas eu beaucoup de mal à s’acclimater sous nos latitudes. Ce fruit d’hiver y est apparu il y a plusieurs décennies, à tel point que la France est aujourd’hui le deuxième producteur européen de ce petit fruit vert, après l’Italie.

Les principales régions productrices sont l’Auvergne-Rhône-Alpes et l’Occitanie, où le kiwi de l’Adour, une région qui s’étend de Pau à Bayonne, bénéficie même d’une indication géographique protégée (IGP) depuis 2009.

Pour encore plus d’exotisme, la France accueille également des variétés moins connues. Parmi eux, le kiwi rouge de Chine, dont la production près d’Agen expérimente l’agrivoltaïsme, la culture sous panneaux solaires, le kiwai, un petit kiwi apprécié pour sa chair tendre, et le kiwi doré, à la chair jaune et très sucrée.

Le yuzu

Ce petit agrume originaire du Japon est un hybride entre une sorte de citron de Chine et la mandarine que nous connaissons. Il ressemble à un petit citron, avec une peau épaisse et irrégulière. Le Japon ayant un climat généralement tempéré, il n’est pas étonnant que ce fruit, très apprécié pour son zeste, puisse s’épanouir en France. Cependant, sa culture est encore relativement rare.

Le yuzu, qui désigne à la fois l’arbre et le fruit, se trouve plus souvent dans les jardins privés que dans les exploitations agricoles. L’espèce est largement rustique, cest-à-dire supportant des températures négatives , mais par principe sa culture en pleine terre est plutôt réservée aux régions du bassin méditerranéen (dans la ” zone de loranger “), traditionnellement cultivatrices d’agrumes. Ailleurs, elle peut être cultivée en pot, avec quelques précautions en hiver.

Lire aussi :  Faire grimper un jasmin étoilé : comment procéder ?