Travaux

Comment déterminer le poids maximum à fixer sur du placo ?

Lorsque l’on souhaite accrocher des objets, étagères ou meubles sur un mur en plaque de plâtre (placo), il est important de connaître la charge maximale que peut supporter ce type de matériau. En effet, une fixation mal réalisée ou insuffisamment solide peut entraîner des conséquences désagréables, voire dangereuses. Dans cet article, nous vous expliquerons comment déterminer le poids maximum à fixer dans le placo, ainsi que les différentes solutions pour une fixation efficace et sécurisée.

Les différents types de plaques de plâtre

Avant toute chose, il convient de préciser qu’il existe plusieurs types de plaques de plâtre, dont les caractéristiques peuvent influencer leur résistance aux charges :

  • Les plaques standard (BA13) : d’une épaisseur de 12,5 mm, elles sont principalement utilisées pour les cloisons, plafonds et doublages.
  • Les plaques techniques : elles présentent des propriétés adaptées à des besoins spécifiques, comme l’insonorisation, la protection incendie ou l’humidité. Leur épaisseur varie généralement entre 15 et 25 mm.

Charge admissible par type de plaque

La charge admissible d’une plaque de plâtre dépend de son épaisseur et du type de fixation utilisée. Pour une plaque standard (BA13), la charge admissible est généralement de 20 à 30 kg par point de fixation. Toutefois, il est recommandé de ne pas dépasser 15 kg pour un objet fixé directement dans le placo sans renforts. Pour les plaques techniques, la charge maximale varie en fonction des caractéristiques spécifiques du produit.

Lire aussi :  Plan de récolement de fin des travaux : définition

Quel poids maximum peut-on fixer dans le placo ?

Le poids maximum que l’on peut fixer dans le placo dépend principalement de :

  1. La nature et l’épaisseur de la plaque de plâtre
  2. Le nombre et le type de points de fixation utilisés
  3. La répartition des charges sur la surface de la plaque

Ainsi, pour déterminer le poids maximum à fixer dans le placo, il convient d’estimer la charge supportable par chaque point de fixation et de multiplier cette valeur par le nombre de points prévus. Par exemple, si l’on souhaite accrocher un meuble de 60 kg avec 4 points de fixation sur une plaque de plâtre standard, il faudra veiller à ce que chaque point puisse supporter au moins 15 kg.

Néanmoins, il est important de noter que plus une charge est concentrée sur un petit nombre de points, plus le risque d’endommagement de la plaque est élevé. Il est donc préférable de privilégier une répartition des charges sur plusieurs points de fixation, quitte à utiliser des renforts ou des fixations spécifiques.

Les solutions de fixation adaptées au poids et à la plaque de plâtre

Pour fixer une charge dans le placo, il existe plusieurs types de fixations adaptées en fonction du poids de l’objet et de la nature de la plaque :

  • Les chevilles à expansion : elles sont idéales pour les charges légères (moins de 10 kg) et s’utilisent avec des vis à bois ou métaux. Elles se dilatent sous l’effet du vissage, assurant ainsi un bon maintien de l’objet.
  • Les chevilles auto-foreuses : conçues pour les charges moyennes (entre 10 et 20 kg), elles permettent de percer directement le placo sans pré-perçage et offrent une bonne résistance à l’arrachement.
  • Les chevilles à bascule : elles conviennent pour les charges importantes (jusqu’à 50 kg) et nécessitent un espace libre derrière la plaque de plâtre pour pouvoir être installées. Elles assurent une répartition optimale des charges sur la surface du placo.
Lire aussi :  Mise à terre dans une maison ancienne : comment l'effectuer ?

Utilisation de tasseaux de bois ou de renforts métalliques

Pour les charges très lourdes ou lorsque l’on souhaite fixer un objet sur une grande surface de placo, il est recommandé d’utiliser des renforts, comme des tasseaux de bois ou des rails métalliques. Ces éléments permettent de répartir efficacement les charges sur la plaque de plâtre et d’augmenter ainsi sa résistance. Ils peuvent être fixés directement dans le placo à l’aide de chevilles adaptées ou bien placés entre les montants métalliques des cloisons.

Les précautions à prendre lors de la fixation dans le placo

Pour éviter tout risque de détérioration de la plaque de plâtre et assurer une fixation solide, il convient de suivre certaines précautions :

  • Vérifier l’épaisseur de la plaque de plâtre : cela permettra de choisir les fixations adaptées et de s’assurer que celles-ci sont compatibles avec la charge à supporter.
  • Respecter les distances minimales entre les points de fixation : pour éviter que la plaque ne se déforme sous l’effet du poids de l’objet, il est important de respecter un espacement minimal entre les fixations (généralement compris entre 40 et 60 cm).
  • Utiliser des renforts si nécessaire : pour les charges très importantes ou lorsque le nombre de points de fixation est insuffisant, n’hésitez pas à utiliser des tasseaux de bois ou des rails métalliques pour renforcer la structure de la plaque de plâtre.
  • Vérifier régulièrement le bon état des fixations : une fixation qui se desserre ou s’affaisse peut entraîner une chute de l’objet fixé et endommager la plaque de plâtre.
Lire aussi :  Installer une pompe à chaleur : nos conseils

En suivant ces conseils, vous pourrez fixer en toute sécurité des objets de différents poids dans votre placo, tout en préservant l’intégrité de vos murs et plafonds en plaque de plâtre.