Extérieur

Isoler un abri de jardin en bois : comment faire ?

Bien isoler l’abri de jardin en bois est essentiel pour y maintenir une bonne température tout au long de l’année. Vous profiterez ainsi de votre cabane même en hiver tout en protégeant efficacement vos outils ou équipements du gel et de l’humidité. La Maison Parfaite vous propose de découvrir les principaux éléments à prendre en compte pour réussir l’isolation de votre abri de jardin en bois.

Isolation du sol : réalisez de bonnes fondations

Préparer de bonnes fondations pour votre abri de jardin permet d’éviter les remontées d’humidité et ses conséquences. La dalle en béton est une option pratique et rapide à mettre en place pour assurer une bonne durabilité au bâtiment.

Créez un espace entre le sol et le plancher pour l’isolation de la dalle de l’abri de jardin en bois afin d’éviter l’accumulation d’eau par endroit. L’une des méthodes recommandées pour une stabilité parfaite est de poser sur le béton, un cadre de lambourdes en bois de même superficie que l’abri. Vous aurez à isoler l’espace entre le sol et la dalle avec des plaques en polystyrène ou de la laine de roche ajustée entre les lambourdes. Le plancher de l’abri sera fixé directement dans les lambourdes.

Pour l’achat d’un abri de jardin en bois, rendez-vous sur gammvert.fr/c/abri-de-jardin-en-bois.

Isolation des murs d’un abri de jardin en bois

Pour isoler les murs, vous pouvez utiliser des isolants comme :

  • le polystyrène,
  • la laine de lin,
  • la laine de chanvre,
  • la laine de verre.
Lire aussi :  Est-il possible d'utiliser de l'eau de Javel pour désherber ?

Découpez votre isolant et assurez-vous de bien remplir les cavités. L’ajustement doit être correctement effectué sans trop l’enfoncer, tout en faisant les transitions entre les murs et les plafonds ainsi que le sol. Pensez au pare-vapeur si vous souhaitez chauffer la pièce. Cela empêche l’infiltration de l’humidité dans l’isolant conduisant au développement de moisissures.

L’isolation thermique est renforcée quand on laisse une couche d’air entre la couche isolante et le revêtement des parois, du plancher ou du plafond. L’installation de vannes de ventilation est également requise pour ventiler l’abri de jardin et assurer l’apport d’air frais. Autrement, l’isolation des murs pourrait avoir un effet contraire aux résultats attendus à cause de l’inertie thermique naturelle du bois.

isoler un abri de jardin en bois

Abri de jardin en bois : isolation de la toiture

Le toit de votre abri de jardin doit être bien surveillé, car il est constamment soumis aux conditions météorologiques extérieures. Une bonne couverture de la toiture permet d’éviter les infiltrations d’humidité. À l’achat, les abris en bois sont souvent livrés avec un revêtement en feutre bitumé. C’est un matériau qui offre une protection provisoire et qui pourra être adapté comme sous-couche à un revêtement de toit durable.

À l’intérieur de votre abri, vous pouvez isoler le toit en mettant de la laine de verre entre les chevrons avant de poser un isolant mince par-dessus. N’oubliez pas de laisser un espace de 2 cm environ entre l’isolant et le toit. Installez aussi le pare-vapeur avant le revêtement intérieur.

Isolation des ouvertures de votre cabane

Les fenêtres et portes de votre abri de jardin en bois peuvent être de vraies passoires énergétiques si vous négligez leur isolation. Les travaux effectués au niveau du sol, de la toiture et des murs seront alors moins efficaces.

Lire aussi :  Planter du lierre dans son jardin : tout ce qu'il faut savoir

L’idéal est de privilégier les ouvertures en double vitrage lorsque vous comptez aménager des pièces à vivre dans votre abri de jardin extérieur. Faites aussi régulièrement des vérifications au fil des années pour vous assurer du bon état du pavillon. Les trous ou fissures éventuelles dans les parois peuvent se reboucher rapidement en utilisant du silicone ou du mastic.