Extérieur

La prêle : comment la cultiver et l’entretenir ?

La prêle des champs, également appelée prêle rugueuse, est une plante vivace à feuilles persistantes, sans fleurs, qui pousse là où les autres plantes échouent. Elle a des tiges vertes verticales creuses avec des bandes horizontales ou des articulations semblables à celles du bambou, mais elles sont plus minces et plus hautes comme l’herbe ornementale.

Comme les fougères, la prêle se reproduit par des spores plutôt que par des graines, ainsi que par des rhizomes souterrains. La prêle est loin d’être exigeante en ce qui concerne les conditions de croissance et elle semble imperméable aux maladies et aux parasites. Elle pousse bien en plein soleil ou à mi-ombre, dans un sol neutre ou acide, et bien qu’elle se développe dans l’humidité, la prêle tolère n’importe quel type de température.

La prêle est généralement plantée au début du printemps, mais elle peut être plantée à n’importe quel moment. Il s’agit d’une plante à croissance extrêmement rapide qui atteint sa taille maximale en quelques semaines. La prêle est toxique pour les animaux de pâturage.1

Comment entretenir la prêle ?

Voici les principaux soins à apporter à la prêle :

  • Plantez la prêle dans des zones ouvertes où d’autres plantes ne peuvent pas prospérer et elle remplira rapidement l’espace.
  • Contenez la prêle, si vous le souhaitez, en installant des barrières en plastique dans le sol ou en la plantant dans un pot profond enterré dans le sol.
  • Plantez la prêle dans des conditions humides et même dans de l’eau stagnante, comme dans les jardins aquatiques ou les zones marécageuses.
  • Arrosez la prêle quotidiennement si elle n’est pas plantée dans des conditions humides, bien que la plante puisse supporter certaines conditions de sécheresse.
Lire aussi :  Comment construire une cabane : les étapes à suivre

La prêle possède des rhizomes souterrains qui se propagent de manière agressive et peut devenir très envahissante. Elle peut devenir envahissante n’importe où, mais les populations sont particulièrement importantes dans le nord-ouest du Pacifique.3

Niveau de lumière

La prêle s’adapte extrêmement bien aux différents niveaux de lumière, poussant dans toutes les conditions, du plein soleil à l’ombre partielle. Cela dit, elle préfère l’ombre filtrée, comme celle que l’on trouve sur le sol de la forêt sous les grands arbres.

Le sol

La prêle se développe mieux dans un sol pauvre, sablonneux, graveleux et souvent humide. Si vous cultivez la prêle en conteneur, pensez à ajouter du gravier ou du sable au terreau pour lui donner la texture que la plante apprécie.

comment faire pousser la prele dans son jardin

L’eau

En ce qui concerne l’humidité du sol, la prêle préfère un sol au moins modérément humide. Elle peut même pousser dans de l’eau stagnante jusqu’à une profondeur d’environ 10 cm. Elle convient donc parfaitement aux jardins de pluie et autres zones périodiquement inondées.

Parce qu’elle aime l’eau et les sols humides, la prêle doit être arrosée fréquemment et ne jamais se dessécher. Dans les climats chauds, cela peut même signifier un arrosage quotidien.

Température et humidité

Les plantes de prêle préfèrent un taux d’humidité élevé pendant plusieurs heures par jour et s’épanouissent à des températures variées. Les soins hivernaux ne sont pas un problème, car la plante est rustique, bien que le vert vif des tiges puisse s’estomper pendant les hivers particulièrement froids.

Engrais

En général, les prêles n’aiment pas les sols particulièrement riches ou fertiles, il n’est donc pas nécessaire de les fertiliser.

Lire aussi :  Coaching de jardin : quels sont ses avantages ?

Types de prêle

Bien qu’il n’existe pas de cultivars directs d’Equisetum hyemalis, il existe plusieurs espèces apparentées également connues sous le nom de prêle. Voici quelques-unes des options les plus populaires :

  • Equisetum arvense : Communément appelée prêle des champs ou prêle des blés, cette plante est généralement classée parmi les mauvaises herbes car elle est tout aussi agressive que l’E. hyemale, mais n’a pas les qualités esthétiques requises pour l’aménagement paysager. La prêle des champs peut atteindre une hauteur de 20 pouces, mais elle est souvent rabougrie par la sécheresse de la terre dans laquelle elle pousse, de sorte qu’elle n’atteint qu’environ 8 pouces de haut ou moins. De nombreux paysages sont envahis par la prêle des champs, qui se propage même dans les conditions les plus sèches.
  • Prêle géante (E. giganteum) : Originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, cette plante n’est rustique que jusqu’en zone 8. Elle peut être cultivée en plein soleil ou à l’ombre partielle et peut atteindre 10 pieds de haut ou plus.
  • Prêle panachée (E. variegatum) : Cette plante plus courte et plus rustique est principalement originaire des zones humides du nord des États-Unis et du Canada. Elle est dite « panachée » car ses gaines noires et blanches (sur des tiges par ailleurs vertes) ressortent mieux que celles de l’E. hyemalis.

Taille de la prêle

Bien que la prêle ne soit pas taillée au sens traditionnel du terme, le principal défi consiste à maîtriser cette plante ou à l’éradiquer là où elle n’est pas désirée. La prêle peut étendre ses racines sous les trottoirs, les murs de jardin et les allées. Pour l’éliminer, il faut soigneusement déterrer et enlever tous les morceaux de racines, mais cela ne suffit pas toujours.

Lire aussi :  Quels sont les avantages et inconvénients d'un bardage en bois ?

Il est également possible d’éradiquer progressivement la prêle en coupant les tiges qui ressemblent à des roseaux jusqu’au niveau du sol, au fur et à mesure de leur apparition. Cela peut prendre plusieurs saisons avant que la plante ne se rende et ne meure complètement.

Enfin, vous pouvez utiliser un herbicide systémique contenant du triclopyr, qui tuera la prêle.4 Il faudra cependant plusieurs applications avant d’éradiquer complètement la plante.

Propagation de la prêle

Il est rare qu’un propriétaire veuille propager la prêle, car il est plus souvent difficile de contenir ou d’éradiquer cette plante qui se propage rapidement. Cependant, si vous souhaitez partager des plantes, il est facile de couper des portions de racines rhizomateuses et de les replanter là où vous le souhaitez. Le printemps est la meilleure période pour effectuer cette opération.