Intérieur

Les principales caractéristiques des revêtements de sol stratifiés

Le sol stratifié est une alternative moins coûteuse que le parquet, et il nous permet également d’adapter les sols de notre maison à différents styles et couleurs. La pose de sols stratifiés nous permet d’adapter les stratifiés à n’importe quelle surface, mais il est important de faire confiance à des entreprises spécialisées qui peuvent garantir le meilleur résultat pour nos sols.

Qu’est-ce qu’un revêtement de sol stratifié ?

Les sols en bois stratifiés sont des matériaux formés de plusieurs couches ou stratifiés, surmontés en haut d’une couche transparente, ce qui réduit l’usure des sols. Avant la couche protectrice transparente, une deuxième couche gaufrée à l’aspect bois est intégrée sur un panneau de fibres, ce qui confère au stratifié sa dureté. Enfin, la base incorpore une couche de renforcement résistant à l’humidité, qui permet également d’équilibrer la planche une fois installée.

Les avantages du parquet stratifié

De plus en plus de personnes choisissent un revêtement de sol stratifié pour leur maison. Les principaux avantages de ce matériau sont les suivants.

  • Ce sol n’a pas besoin d’être poncé ou verni, contrairement au parquet, son entretien est donc beaucoup plus facile.
  • Les revêtements de sol stratifiés sont beaucoup plus durables que les revêtements en bois. Le contact génère moins d’usure et il reste dans des conditions optimales pendant plus longtemps.
  • Le sol en caillebotis est plus facile à nettoyer et empêche les taches et l’humidité de s’incruster.
  • Les revêtements de sol stratifiés sont beaucoup moins chers que les parquets.
  • Les méthodes de pose actuelles permettent de poser de nombreux mètres carrés en peu de temps, tout en protégeant la structure du stratifié.
  • Les plaques peuvent être installées sur tous les types de sols, sans avoir à effectuer de travaux de rénovation préalables pour les préparer.
Lire aussi :  Hauteur des meubles de cuisine : quelles sont les hauteurs standard ?

Types de revêtements de sol stratifiés

Il existe aujourd’hui toutes sortes de revêtements de sol stratifiés aux qualités très différentes. Dans ce cas, nous allons nous concentrer sur les types de revêtements de sol stratifiés en fonction de leur utilisation, de leur finition et de leur fabrication.

Types de bois stratifié en fonction de l’utilisation.

La norme UNE-EN 13329 établit différents types de revêtements de sol en fonction de leur utilisation. Pour les sols destinés à un usage régulier, tant résidentiel que dans les espaces de travail, il existe 6 catégories différentes :

  • Usage domestique modéré
  • Usage domestique général
  • Usage domestique intensif
  • Utilisation commerciale modérée
  • Utilisation commerciale générale
  • Utilisation commerciale intensive

Le fabricant doit inclure des informations sur l’utilisation prévue du film, en utilisant les symboles établis par la norme. La différence entre ces types est déterminée par les couches extérieures, qui sont celles qui pourront réduire l’usure en cas d’utilisation intensive des espaces.

Les types de lamelles de bois dépendent de la fabrication

Les procédés de fabrication actuels comprennent les stratifiés à pression directe et les stratifiés à haute pression. La lame à pression directe est la plus courante, dans ce cas les couches sont pressées à chaud en une seule étape, intégrant 4 couches différentes : une couche supérieure en résine, la lame décorative, la languette et la rainure et la couche inférieure stabilisante.

avantages parquet stratifié

Les sols haute pression offrent de meilleures performances et une plus grande résistance au contact permanent. En plus des couches incorporées dans les panneaux à pression directe, ceux-ci disposent également d’un traitement anti-rayures, deux couches de résine et de papier abrasif, pour réduire les marques d’impact.

Lire aussi :  La domotique à votre service plus que jamais en 2022

Types de parquet stratifié en fonction de la finition

La partie visible du revêtement stratifié est une impression qui imite le bois, et offre également un toucher similaire, c’est pourquoi les finitions sont très variées. Il existe des stratifiés en chêne, hêtre, pin, noyer, cerisier, etc. Il existe aujourd’hui toutes sortes de finitions qui s’adaptent à toutes les gammes chromatiques.

Entretien d’un sol stratifié

Lorsque nous avons analysé les qualités des sols stratifiés, nous avons souligné qu’ils étaient plus faciles à entretenir que les parquets.

Dans tous les cas, il est conseillé de placer des protections sur les éléments dotés de pieds ou de supports métalliques, et de sécher la surface lorsqu’il y a une tache liquide. En termes de nettoyage, un balai à franges en microfibres suffit pour redonner à la surface sa brillance et sa couleur naturelles, sans endommager les couches extérieures.

On peut également utiliser une serpillière légèrement humide, puis sécher le film avec un chiffon sec. Il est très important d’éviter l’utilisation de cires, d’huiles et de produits de nettoyage des sols en général. Le problème de ce type de produit est qu’il forme un film qui attire la saleté. Pour éviter une usure prématurée de ces sols, il est conseillé d’opter pour des finitions résistantes à l’humidité et au contact de la lumière.

Installation d’un sol stratifié

La plupart des stratifiés en bois comportent des côtés à rainure et languette ou à clic, ce qui permet de joindre facilement un stratifié à un autre, couvrant ainsi de grandes surfaces en quelques minutes. La clé de ce type d’installation est que la la lame elle-même a un angle qui s’adapte à une lame adjacente, sans avoir besoin de matériaux ou d’outils. Il est conseillé d’enlever les plinthes avant de commencer l’installation, et de réparer toute irrégularité du sol existant.

Lire aussi :  Baignoire : combien de litres d'eau contient-elle ?

Si après cette préparation vous placez un matériau isolant, vous prolongerez la vie du bois et créerez un espace qui évite l’humidité et la perte de température intérieure. La dernière étape repose sur la pose des lattes, en commençant par une extrémité de la pièce. Il est généralement nécessaire de marquer et de couper plusieurs pièces, afin qu’elles correspondent aux mesures exactes de la surface.