Entretien

Se débarrasser des loirs dans sa maison : quelles solutions ?

Le loir est un grimpeur très habile, ce qui explique pourquoi il affectionne tant les greniers et les lofts, qui lui offrent un refuge sûr. Si vous entendez des bruits dans la nuit, des grattements ou des mouvements, un loir peut avoir élu domicile dans votre grenier.

Attention : cette espèce est protégée par la législation européenne, vous ne pourrez pas la tuer, mais rien ne vous empêche de la chasser de chez vous ! Voici quelques conseils pour s’en débarrasser sans le blesser.

Qu’est-ce qu’un loir ?

Le loir est le plus grand rongeur appartenant à la famille des Gliridae avec le lérot. Il mesure entre 10 et 30 cm avec la queue. Son poids varie généralement entre 80 et 200 grammes.

se debarrasser des loirs

Son pelage est gris à beige, ses oreilles sont rondes et grandes, son ventre est blanc comme ses joues et ses flancs ont tendance à être rouges ou bruns. Ses yeux sont entourés de noir. Sa queue est caractéristique, se terminant par un panache noir et blanc. Sa tête est légèrement allongée et possède des moustaches qui lui permettent de détecter les obstacles la nuit.

Le dessous de ses pattes est recouvert d’une substance collante et visqueuse qui lui donne la capacité de s’accrocher. Il se déplace verticalement pratiquement tout le temps, est un très bon sauteur et grimpeur. Il a une espérance de vie de 7 à 9 ans.

Il est également appelé loir gris ou loir commun. Lorsqu’il n’hiberne pas, le loir mène une vie essentiellement nocturne. Il aime se réfugier dans le grenier de la maison et y hiberner. Omnivore, ces aliments préférés sont les fruits, les larves, les graines, les œufs… S’il est si fréquent dans les maisons, c’est qu’il cherche quelque chose à manger.

Lire aussi :  Remplacer une poignée de fenêtre : comment faire ?

Pour effrayer ses prédateurs, le loir a une méthode bien à lui : il claque des dents très rapidement et émet des cris aigus et perçants ou des sifflements pour avertir ses congénères. Si vous l’attrapez par la queue, pour vous échapper, il se casse. Dans d’autres situations, il émet un grognement ou un ronflement.

Il hiberne d’octobre à avril dans des nids d’hibernation profonds. Sinon, il vit assez haut dans une maison comme à l’état sauvage et sort la nuit pour chercher sa nourriture. Son habitat naturel est varié : de préférence dans les bois de feuillus, mais on peut aussi l’observer dans les haies, les vergers, les parcs, les broussailles, les jardins et les maisons. Il se déplace peu et vit avec sa famille.

Il se reproduit entre juin et août et les portées sont généralement composées de 2 à 9 bébés.

Comment détecter la présence d’un loir dans votre maison ?

Les loirs se réfugient dans les greniers, les toits et les combles. Ils se faufilent toujours dans les hautes sphères. Certains signes sont la preuve de leur présence :

  • Des rayures que vous remarquez la nuit et qui proviennent de cloisons ou d’arbres dans le jardin ;
  • Des fils électriques mâchouillés ;
  • Revêtements d’isolation endommagés ;
  • Vous pouvez en croiser un la nuit, et comme il est facilement identifiable, vous savez qu’il en abrite un, mais c’est très rare, il faut être très prudent.
  • Nuisances dues aux loirs

Il existe différentes nuisances :

  • Il fait beaucoup de bruit pendant la nuit, circulant dans le grenier ou le loft, générant une véritable nuisance pour les occupants.
  • En tant que rongeur, il ronge les câbles électriques et la laine de verre de la cloison ou d’autres isolants.
  • L’isolation n’est alors plus efficace.
  • Votre maison peut être fragilisée par leur présence, car ils s’attaquent aux cloisons, aux boiseries, etc.
  • Ils peuvent également causer des problèmes de santé : leurs excréments peuvent provoquer des maladies telles que la salmonellose et contaminer tous les occupants de la maison.
Lire aussi :  Utilisation de l'acide chlorhydrique pour déboucher des canalisations

Comment se débarrasser des loirs de votre maison ?

L’appareil à ultrasons

Cet appareil émet des sons que vous ne percevez pas, mais qui sont très désagréables pour l’animal. Par conséquent, il essaiera de fuir aussi vite que possible.

loirs dans une maison

Avoir plusieurs appareils électriques dans le grenier, qu’ils soient équipés ou non. La meilleure chose à faire est de choisir ces dispositifs avec soin afin qu’ils répondent à vos attentes et soient efficaces.

Bon à savoir : les ultrasons ne traversent pas les murs. Il faut donc placer au moins un appareil dans chaque pièce de la maison.

Un piège à loirs

Si vous ne voulez pas risquer de tuer ce petit rongeur, mais simplement le chasser, vous devez penser au piège à loirs ou à la cage à loirs. En le capturant, cela vous permet de l’éloigner de la maison.

Comme il s’agit d’un animal assez sédentaire, vous avez peu de chance de le voir revenir si vous le laissez dans une zone suffisamment éloignée, à quelques kilomètres. Le piège à double entrée est plus redoutable que le piège à entrée unique.

Les loirs aiment les graines, les fruits, les larves, les noix et les œufs. Vous avez donc la possibilité de les appâter. Il est préférable d’avoir plusieurs pièges pour augmenter vos chances de les attraper.

  • Placez ensuite vos pièges dans toutes les pièces de votre maison : chambre, salle de bain, cuisine, grenier aménagé ou non, loft, etc.
  • Vous devez ensuite placer l’appât à l’endroit où le piège doit être appâté.
  • Le matin, retournez les pièges pour voir si vous avez attrapé un animal. Il est préférable de les contrôler souvent afin que l’animal ne souffre pas de malnutrition et ne soit pas confiné trop longtemps, car il pourrait mourir du stress excessif de la captivité. Puis le relâcher dans la nature.
  • Un conseil : portez des gants pour manipuler le piège. Ne laissez pas une odeur qui éveille la méfiance du loir.
Lire aussi :  Comment reconnaître et nettoyer des traces d'humidité sur un mur ?

Attention ! Il existe des pièges qui peuvent tuer les loirs. Ils ne doivent pas être utilisés, ainsi que les produits rodenticides appropriés. En effet, le loir est un animal protégé, car il est en danger d’extinction.

Solutions préventives contre les loirs

Au lieu de devoir chasser les loirs, la chose la plus simple à faire est de les empêcher de venir chez vous. Vous savez déjà que leur extrême agilité leur permet d’atteindre les hauteurs de la maison pour s’y réfugier. Vous devez donc les empêcher d’atteindre ces nids douillets pour eux, voici quelques actions préventives :

  • Entretenez régulièrement les plantes grimpantes qui recouvrent vos murs comme le lierre, elles doivent alors être taillées à au moins un mètre de l’accès au grenier.
  • Ne stockez jamais de nourriture dans le grenier ou dans les combles, cela les attire.
  • Portez une attention particulière aux espaces situés sous les tuiles de la gouttière du toit. C’est là que le loir se faufile pour envahir votre grenier. Vous pouvez bloquer ces passages avec des dispositifs métalliques appropriés.
  • Surveillez toutes les ouvertures de plus de 2 cm en les bouchant ou en plaçant une maille fine.

Ces mesures préventives vous évitent de devoir abattre cet animal qui est protégé par la législation européenne et qui donne lieu à d’éventuelles sanctions.