Extérieur

Entretien, taille et arrosage de la lavande : quand faut-il le faire ?

La lavande est l’une des plantes aromatiques par excellence, parfaite à avoir chez soi. Le soin de la lavande n’est pas trop compliqué et nous donne non seulement le plaisir de profiter de la beauté naturelle de cette plante, mais aussi de sa plus grande vertu : son parfum particulier et irrésistible. C’est un parfum qui sent l’été, la nature et une source de remède médicinal naturel.

Étant un arbuste sauvage, la lavande est une plante rustique qui ne demande pas beaucoup d’efforts de notre part pour fleurir pendant les mois d’été. De plus, il est important de savoir que cette plante est même capable de pousser dans des zones rocheuses et en plein soleil, ce qui nous donne un bon indice quant à ses quelques besoins.

Découvrons-les pour profiter de cette merveilleuse plante à la maison !

5 étapes pour bien cultiver la lavande

La lavande dans toutes ses variétés (il en existe plus de 60) est une plante à feuilles persistantes, ses feuilles ne sont donc pas renouvelées chaque année. Capable d’atteindre une hauteur d’un mètre et demi, cette plante est un arbuste qui va acquérir un caractère ligneux. La lavande est donc idéale pour former de belles haies et bordures (qui seront encore plus attrayantes avec l’arrivée de sa floraison unique).

Lire aussi :  Comment reconnaître les crottes de fouine ?

Pour ce faire, il suffit de suivre cinq étapes simples pour cultiver cette merveilleuse plante :

1. De quel type de substrat la lavande a-t-elle besoin ?

La lavande n’a pas seulement besoin d’un substrat alcalin (ou, en d’autres termes, d’un pH élevé), mais c’est également essentiel pour sa bonne croissance. Si notre sol est acide, il faudra compenser cette acidité par un substrat spécifique (qu’il faudra appliquer de façon récurrente) ou même par l’ajout de chaux pour augmenter le pH.

taille et entretien lavande

En plus de fournir à la plante ce type de substrat pour se développer, il est essentiel que la lavande ait un bon drainage. Pour cela, il est préférable de lui fournir un sol sableux (qui facilite l’évacuation de l’eau, en évitant toute trace d’humidité).

Cet aspect est particulièrement important, car les racines de la lavande ne supportent pas l’engorgement en toute saison, mais surtout en hiver (où un excès d’eau dans les racines peut les faire geler et tuer la plante).

2. Où planter la lavande ?

Il n’y a pas de lieu spécifique, mais plutôt un lieu qui remplit les conditions nécessaires. Cela signifie qu’il est possible de cultiver la lavande dans un pot (qui doit être choisi avec soin : il doit avoir un diamètre compris entre 30 et 40 centimètres) ou directement en pleine terre et d’en profiter avec succès.

L’important est que la plante soit bien aérée ou, en d’autres termes, que lorsque nous la plantons, non seulement nous évitons de la planter trop près d’autres plantes, mais nous prévoyons également les dimensions qu’elle pourra atteindre lorsqu’elle commencera à pousser (en vue de garder une certaine distance avec toute autre plante). De cette façon, il pourra se développer normalement sans entraver la croissance de ses voisins.

Lire aussi :  Faire repartir une orchidée morte : comment procéder ?

En outre, il est essentiel que la plante reçoive la lumière directe du soleil pendant au moins six heures par jour. C’est une bonne raison pour éviter, s’il est planté en pleine terre, qu’il ne se trouve à proximité d’arbres qui pourraient lui voler la lumière.

3. Comment arroser la lavande ?

Compte tenu de sa nature rustique, la lavande peut même supporter, à l’état sauvage, des périodes sans eau. Cependant, il est important de faire attention à son mode d’arrosage, surtout pendant les mois de croissance, où il faut l’arroser modérément.

Il est important de l’arroser, en évitant toujours de mouiller ses branches et ses fleurs, car si nous le faisons, nous courons le risque que des champignons prolifèrent sur la plante.

Pendant les mois froids, l’arrosage doit être espacé et concentré en milieu de journée pour éviter que les racines de la plante puissent encore stocker de l’humidité à la nuit tombée. Pendant les mois les plus chauds, un arrosage régulier une fois par semaine est idéal, à condition que le substrat soit sec avant l’arrosage (s’il conserve encore de l’humidité, attendez un peu plus longtemps avant d’arroser à nouveau).

taille et entretien de la lavande

4. La lavande a-t-elle besoin d’engrais ?

Non, en fait, ce n’est pas recommandé ! En tant que bon arbuste rustique, il n’est pas trop exigeant en termes de qualité de sol et une fertilisation excessive peut faire perdre à sa floraison son puissant parfum caractéristique.

Toutefois, si le sol dans lequel il est planté est très pauvre ou pour les spécimens en pots, il est conseillé d’appliquer une dilution minimale d’engrais avant la période de floraison.

Lire aussi :  Les avantages d'installer un spa dans votre chalet en location

5. Quand faut-il tailler la lavande ?

Si la fertilisation de la plante n’est pas importante, l’élagage l’est. Il ne faut pas confondre cela avec la cueillette des fleurs (si elles sont destinées à des fins décoratives ou même médicinales).

Au début du printemps ou à l’arrivée de l’automne (toujours avant ou après la période de floraison), il est préférable de procéder à une petite taille, qui ne doit jamais dépasser la moitié de la taille de la plante. Cela stimulera la croissance de nouvelles branches ainsi que des fleurs.

Cette même tâche doit être effectuée sur les lavandes qui sont disposées pour créer une bordure, avec une petite différence : en plus de la tailler en hauteur, nous devrons la tailler à pleine hauteur.