Extérieur

Les meilleurs moyens naturels de se débarrasser des doryphores

Le doryphore est un des insectes que les jardiniers craignent le plus. Particulièrement vorace, il s’attaque surtout aux pommes de terre et aux aubergines, mais aussi aux tomates, poivrons et piments. Il existe plusieurs manières de lutter contre les doryphores sans faire usage d’insecticides. Découvrez ici une sélection de méthodes naturelles pour y arriver efficacement.

Comment se débarrasser des doryphores : les solutions naturelles

Avant de songer à éliminer les doryphores de votre jardin, il faudrait que vous puissiez les reconnaître. À quoi ressemble un doryphore ? Même s’il est très dangereux pour vos plantes, le doryphore ne mesure qu’un centimètre. Il possède une forme ovale, rebondie sur le dessus. Sa tête est jaune et présente une tache en forme de V, tandis que son thorax brun-roux est marqué de taches noires. Les élytres du doryphore sont jaune clair et affichent des bandes longitudinales noires.

Ovales et allongés, les œufs du doryphore sont jaunes. On peut les voir facilement en groupes de 20 à 30 sur la face inférieure des feuilles. La larve est, quant à elle, rouge-orangée au niveau du thorax, avec une tête petite noire.

La présence des doryphores dans votre jardin se détecte aux dégâts qu’ils commettent sur les feuilles : ils y font de nombreux petits trous. Dans les cas les plus sérieux, ils dévorent entièrement les feuilles et n’en laissent que les nervures.

Lire aussi :  Traiter la cochenille farineuse avec du vinaigre blanc : mode d'emploi

Le ramassage à la main

La méthode la plus simple, mais aussi la plus fatigante pour éradiquer les doryphores, est de les ramasser à la main. N’y recourez que si votre jardin ou potager a une surface relativement petite. Explorez régulièrement le dessous des feuilles de vos plantes, rassemblez les doryphores, leurs œufs et leurs larves et brûlez-les.

Les nématodes

Les nématodes élimineront volontiers les doryphores de votre jardin, puis qu’ils en sont les prédateurs. Ces vers microscopiques vivent dans le sol, mais rassurez-vous : vous n’avez pas à les y rechercher pour les capturer et les utiliser. Ils sont commercialisés sous forme de poudre à diluer dans l’eau. Achetez donc des nématodes puis pulvérisez-les à des endroits stratégiques pour qu’ils éliminent les doryphores. Renouvelez l’opération une semaine plus tard. Les nématodes ne sont pas dangereux pour l’être humain ou pour les animaux de compagnie.

Pulvérisez avec un insecticide maison à base d’ail

Procurez-vous un litre d’eau de pluie ou de source et mettez-la dans une casserole. Versez 250 g d’ail écrasé avec sa peau dans l’eau et faites bouillir le tout, avec le couvercle fermé. Après avoir retiré votre mélange du feu, laissez-le reposer pendant une demi-journée.

Ensuite, filtrez et diluez au 1/20e. Enfin, ajoutez une cuillerée à soupe de savon noir liquide à votre mélange. Il ne vous restera plus qu’à vaporiser les végétaux abritant les larves des doryphores à 3 reprises en observant quelques jours d’intervalle entre chaque vaporisation.

Utilisez du pyrèthre

Le pyrèthre est un insecticide naturel ; cependant, son utilisation doit s’accompagner de certaines précautions. Il s’agit d’un produit très puissant qui élimine toutes sortes d’insectes ou d’animaux, y compris les insectes auxiliaires du jardinier. Pulvérisez-le uniquement en soirée, puisque la lumière du jour annule son action, mais aussi pour ne pas supprimer les abeilles et les papillons diurnes.

Lire aussi :  La prêle : comment la cultiver et l'entretenir ?

doryphore solution naturelle pour s'en débarrasser

La prévention contre les doryphores

La meilleure façon de lutter contre les doryphores reste encore d’empêcher leur apparition dans votre jardin ou votre potager. Plusieurs solutions s’offrent à vous à cette fin.

Changez vos habitudes en matière de culture

Saviez-vous que la rotation des cultures était une façon de lutter contre les doryphores ? En effet, elle permet de réduire le développement de cet insecte d’une année à l’autre.

Vous pouvez également adopter le paillage. En paillant vos légumes, vous retardez l’apparition des doryphores et favorisez l’élimination de leurs œufs et larves par leurs prédateurs.

Enfin, délaissez les engrais minéraux au profit du compost bien décomposé et du fumier.

Faites de la biodiversité votre alliée

Si vous vous employez à favoriser la biodiversité dans votre jardin, les doryphores pourraient être moins tentés de s’y aventurer. En encourageant la biodiversité, vous augmentez les chances que les prédateurs naturels des doryphores (les coccinelles et les oiseaux notamment) s’invitent dans votre jardin. Comment vous y prendre ? Vous pouvez mettre en place des abris à insectes, des mangeoires et des nichoirs, établir des haies champêtres, et éviter d’utiliser des traitements chimiques.

Associez vos cultures de façon judicieuse

Les doryphores abhorrent certains végétaux. Vous pouvez donc tout simplement associer ces plantes à vos cultures de pomme de terre ou d’aubergine pour que ces insectes nuisibles ne s’en approchent pas.

Ainsi, songez à semer du lin bleu entre les rangs de pommes. Vous pouvez aussi planter du ricin ou du datura pour protéger vos légumes, en faisant attention à ne pas laisser les enfants s’en approcher, puisque ces plantes sont toxiques pour l’homme également.

Lire aussi :  Regarnir le gazon de son jardin : les étapes

D’autres plantes répulsives que vous pouvez associer à vos cultures sont l’ail, le raifort, l’œillet d’Inde, les soucis, les pétunias, ou encore la ciboulette.