Extérieur

Bonsaï : quelle est la température idéale ?

Les bonsaïs ont les mêmes besoins que les autres plantes. Ils ont besoin d’eau, de lumière et d’une température adéquate. Le cultivateur de bonsaïs doit connaître ces besoins. Le succès de la croissance d’un bonsaï dépend de ces facteurs. Cependant, il existe différents types de bonsaïs. Chacun a ses propres besoins auxquels le cultivateur doit répondre.

Connaître les besoins de son bonsaï

Le cultivateur de bonsaïs doit d’abord identifier l’origine du bonsaï. Les soins dépendent de l’espèce. L’emplacement de la plante est également important. La culture des bonsaïs à l’intérieur et à l’extérieur nécessite des soins différents. Les deux exigences les plus difficiles à satisfaire sont la température et l’éclairage. Un bonsaï tropical peut avoir du mal à vivre dans un endroit où les saisons sont extrêmes. Le cultivateur doit donc trouver des moyens de contrôler l’environnement pour garder la plante en bonne santé.

La température est très importante pour la croissance des bonsaïs. Pendant l’hiver, tous les bonsaïs d’intérieur doivent être maintenus au chaud, mais pas trop. Les températures adéquates doivent se situer entre 10 et 20 degrés. Toutefois, cette fourchette de température ne convient pas à tous les types de bonsaïs. Les cultivateurs doivent déterminer la température en fonction de l’origine de la plante.

Quelle température idéale pour un bonsaï ?

Les bonsaïs d’intérieur ont besoin d’une température ambiante normale. Les arbres tropicaux peuvent vivre dans des endroits où la température ambiante est maintenue toute l’année. Malheureusement, ils ne supportent pas le froid glacial de l’hiver. Ils ne doivent donc pas être placés près d’une fenêtre ouverte ou dans des endroits froids pendant l’hiver.

Lire aussi :  Construction de maison : l'ossature bois est-elle adaptée à tous les climats ?

Un cultivateur de bonsaïs intelligent placera ses bonsaïs tropicaux dans un endroit qui les garde au chaud tout au long de l’année. En effet, dans leur habitat naturel, ces plantes poussent sans période de dormance. Elles préfèrent des températures comprises entre 18 et 23 degrés pendant la journée et entre 13 et 16 degrés pendant la nuit.

bien prendre soin d'un bonsai

Cette fourchette de température correspond en fait à la température intérieure normale pendant l’hiver dans la plupart des maisons. Les cultivateurs doivent éviter que les bonsaïs aient les pieds et les racines froids. Cela se produit généralement lorsque les racines sont plus froides que l’environnement intérieur. Pour cette raison, les cultivateurs doivent s’assurer que leurs bonsaïs sont placés près d’une source de chaleur. Ainsi, la plante ne perdra pas d’humidité. Elle maintiendra également le taux d’humidité à un niveau adéquat.

Les bonsaïs méditerranéens et subtropicaux peuvent tolérer des températures plus fraîches, même en hiver. Les arbres non tropicaux en ont besoin pour vivre. Ils ont besoin d’un environnement frais pendant l’hiver. Ils peuvent être placés dans une pièce froide ou sur un rebord de fenêtre frais. Les bonsaïs subtropicaux peuvent également être placés à l’extérieur. Ils doivent toutefois être protégés des courants d’air.

Comment maintenir les racines d’un bonsaï à bonne température ?

Les racines des bonsaïs sont très sensibles aux changements de température. Les cultivateurs doivent veiller à ce qu’elles ne soient pas trop froides pendant l’hiver ou trop sèches pendant l’été. La première chose à faire est de tailler le bonsaï au printemps. Il est préférable de le tailler à l’ombre pour éviter que la motte de racines ne se dessèche sous l’effet du soleil. Les cultivateurs doivent toujours avoir sur eux un vaporisateur contenant de l’eau pour humidifier les racines lorsqu’elles semblent sèches.

Lire aussi :  Entretien, taille et arrosage de la lavande : quand faut-il le faire ?

Il est essentiel de contrôler la température pendant l’été. L’emplacement des bonsaïs dépend de leur origine. Les arbres tropicaux doivent être placés dans des environnements plus chauds, tandis que les espèces tempérées doivent être placées à l’ombre ou dans une zone partiellement ombragée. Ces espèces tempérées sont très sensibles aux températures extrêmes. De même, les espèces tropicales peuvent être tuées par des températures extrêmement élevées. En fait, elles sont plus susceptibles d’être endommagées par la chaleur que les autres plantes.

Les cultivateurs de bonsaïs doivent décider de la méthode de survie hivernale de leurs plantes. Là encore, leur décision dépendra de l’origine du bonsaï. Il est fortement recommandé de changer la plante de place avant que la température ne baisse. Cela permettra de minimiser les dommages causés aux racines par les températures très basses.

bien entretenir un bonsai

Les espèces tempérées doivent pouvoir rester au froid pour faciliter la période de dormance. Toutefois, les cultivateurs doivent veiller à ce que les racines ne gèlent pas. La dormance est la période pendant laquelle les nouvelles pousses de toutes les espèces d’arbres deviennent dures et coriaces.

Malheureusement, les bonsaïs ne durcissent pas, car ils sont plantés dans un conteneur. Ils sont donc plus vulnérables au froid. Le meilleur endroit pour conserver les espèces rustiques pendant l’hiver est la remise ou le garage. Elles doivent être recouvertes de journaux fixés à l’aide de pinces à linge. Cela permet d’assurer une isolation adéquate.

En revanche, les espèces tropicales doivent être gardées au chaud pendant l’hiver. Le meilleur endroit pour les conserver est une serre. Ces bonsaïs ne peuvent maintenir la température de leurs racines que s’ils ont accès à la lumière du soleil et s’ils restent dans un environnement chaud. Ces facteurs sont très importants pour les bonsaïs tropicaux. Dans le cas contraire, les racines se refroidissent. Il peut alors être difficile de les faire renaître.

Lire aussi :  Différencier un hibiscus d'intérieur et d'extérieur

Comment bien surveiller la température d’un bonsaï ?

Le cultivateur de bonsaïs doit être très attentif aux changements de température. Il doit être capable de surveiller les moindres changements pour s’assurer que son bonsaï pousse comme il le souhaite. Il peut utiliser le thermostat fixé au mur pour surveiller la température. Une autre option intéressante consiste à utiliser un thermomètre.

Ces appareils sont assez petits et conviennent parfaitement à la surveillance des températures dans un environnement plus restreint. Les cultivateurs doivent les placer à proximité du bonsaï. Cela permet de connaître la température réelle du micro-environnement.

Eviter les fluctuations de température

La température intérieure est fortement influencée par la présence de fenêtres, de systèmes de chauffage, de ventilateurs et de couloirs ventilés. Les bonsaïs sont très sensibles aux changements soudains de température. Une baisse ou une hausse soudaine et importante peut endommager le bonsaï.

La meilleure chose que les cultivateurs de bonsaïs puissent faire est de s’assurer qu’ils suivent les instructions fournies avec leur plante. Par ailleurs, ils ne doivent pas garder les bonsaïs d’intérieur près d’une fenêtre ou d’une porte ouverte afin de les protéger des courants d’air.