Travaux

Enduire un mur en parpaing au rouleau monocouche

L’enduit monocouche est une excellente solution qui permet d’améliorer l’aspect esthétique d’un mur en parpaing aisément. Son application peut se faire facilement sans l’intervention d’un professionnel, mais il faut avoir une bonne maîtrise des étapes à suivre. La Maison Parfaite vous livre ici quelques secrets pour enduire un mur en parpaing au rouleau monocouche.

Enduire un mur en parpaing au rouleau monocouche : la préparation

Avant d’appliquer de l’enduit sur un mur en parpaing, le premier exercice consiste à préparer le support. Cette opération favorisera l’imprégnation de l’enduit. Pour préparer la surface du mur, il faut la nettoyer délicatement avec une brosse. Assurez-vous de la débarrasser des salissures, de la poussière et éventuellement des algues et des moisissures. Si vous détectez la présence de trous ou de fissures sur le mur, vous devez y appliquer un enduit de rebouchage avec un couteau de peintre.

Cette étape s’impose seulement pour les murs en parpaing qui sont déjà anciens. En revanche, il n’est pas recommandé de poser un enduit sur un mur récemment bâti. Il est préférable d’attendre environ 30 jours au minimum. Pour finir la préparation du chantier, installez une bâche en plastique sur le sol pour le protéger contre les projections d’enduit. En ce qui concerne le matériel, vous aurez besoin de scotch, d’une spatule en inox, d’une taloche en inox, de papier de verre à grain fin, de gants et de lunettes de protection.

Lire aussi :  Combien coûte le carrelage d'une salle de bains ?

Préparez l’enduit convenablement

Un enduit monocouche peut être appliqué sur un mur extérieur ou sur un mur intérieur. Il possède un grand atout esthétique et un excellent pouvoir couvrant. Sa préparation est également très aisée à réaliser. Il est vendu en poudre (prêt à gâcher) et ne nécessite pas une grande expertise pour être utilisé.

Pour préparer un enduit monocouche prêt à gâcher, il suffit de suivre les recommandations du fabricant. Versez la quantité d’eau indiquée dans un seau et ajoutez l’enduit. Utilisez ensuite une spatule ou un malaxeur électrique pour mélanger la préparation jusqu’à ce qu’elle devienne une pâte onctueuse et homogène.

Si vous voulez éviter cette étape préparatoire, vous pouvez vous procurer des boîtes d’enduits en pâte prêts à l’emploi. Elles sont disponibles dans le commerce, mais leur inconvénient est leur prix (elles sont plus chères) et leur contenu n’est pas conservable après ouverture.

Enduire mur parpaing

Appliquez l’enduit minutieusement

Il est déconseillé de poser un enduit monocouche durant une période caniculaire ou venteuse. L’opération doit se faire à l’ombre sous une température qui varie entre 8 et 30 degrés Celsius. Pour appliquer la pâte d’enduit, introduisez votre rouleau monocouche dans le seau et assurez-vous que le produit soit équitablement réparti sur ses poils. Après avoir chargé le rouleau, il est conseillé d’enduire le mur en parpaings en procédant par des applications horizontales croisées.

Il faut continuer ainsi pour garnir toute la surface de façon homogène. Après les passages, servez-vous d’une taloche en inox pour lisser l’enduit. Faites aussi les ajustements dans les coins de mur à l’aide de votre spatule en inox. Durant toute l’opération, assurez-vous de faire une application régulière et d’avoir une couche d’enduit qui fait entre 10 et 15 millimètres.

Lire aussi :  Mise à terre dans une maison ancienne : comment l'effectuer ?

Respectez le temps de séchage pour réussir la finition

Chaque fabricant d’enduit indique sur son produit le temps de séchage minimum requis après l’application. Prenez connaissance de cette information et respectez les préconisations avant de procéder aux travaux de finition sur le mur en parpaing. À la fin du séchage, il est recommandé de poncer la surface de l’enduit avec du papier de verre à grain fin pour la lisser. Brossez ensuite le mur et finissez le travail en passant légèrement une éponge humide sur sa surface. Cette opération permet de dépoussiérer le mur et de le préparer à accueillir une peinture ou un carrelage.