Bon à savoir

Installation d’une cave à vin encastrable : tout ce qu’il faut savoir

L’installation de cave à vins est de plus en plus prisée par les passionnés d’œnologie pour la conservation des spiritueux à domicile. Pour optimiser la gestion de l’espace, les modèles encastrables sont pratiques et très appréciés par les utilisateurs. Ils présentent toutefois des caractéristiques qu’il faut considérer pour faire un choix adapté à ses besoins. Voici l’essentiel à savoir pour installer ce modèle de cave à vin chez vous.

Compétences techniques utiles à l’installation d’une cave à vin encastrable

La cave à vin encastrable se présente comme un appareil électroménager du même type (frigo, lave-vaisselle, cafetière…). Pour son installation, vous devez avoir des compétences en électricité : installer un circuit électrique pour l’éclairage et l’alimentation, mesurer les besoins en termes de tension et d’ampérage de l’appareil…

En plus de ces aptitudes techniques, des connaissances en architecture d’intérieur sont indispensables pour réussir ce projet. La création de l’espace qu’il faut pour l’encastrement de l’armoire nécessite de la dextérité dans l’exécution des tâches (découpage, démolition, maçonnerie…). Procédez à l’isolation (thermique et acoustique) de l’appareil pour conserver une température constante ou limiter les secousses.

Certaines caves à vin peuvent nécessiter une humidification contrôlée pour laquelle il faut des connaissances techniques en plomberie. Si vous n’avez pas toutes ces compétences, confiez l’installation à un professionnel ou à une entreprise spécialisée. Il existe plusieurs boutiques en ligne qui offrent la livraison d’une cave à vin en plus d’un service d’installation. Achetez votre appareil sur un tel magasin pour bénéficier d’une prestation complète. Le processus dure souvent quelques jours selon la complexité du projet.

Cave à vin moderne

Choix de l’emplacement, un préalable pour une intégration réussie

Les caves à vin encastrables s’installent souvent dans une cuisine, au salon, dans la salle à manger… Choisissez un espace dans la pièce où le dispositif n’est pas à proximité des sources de chaleur (four, radiateur, cuisinière…) ou exposé aux rayons du soleil.

L’endroit doit aussi être sec, bien ventilé et stable. Évitez donc d’installer votre armoire à vin près des équipements mécaniques ou d’une machine à laver. Les secousses peuvent perturber la maturation des vins de grand cru.

Le choix de l’emplacement dépend également du type d’encastrement que vous préférez pour l’appareil. Une cave à vin sous-plan se pose directement sur le sol (sous un plan de travail par exemple et entre deux parois). Un modèle en colonne s’installe quant à lui dans un meuble en hauteur.

Vous pouvez aussi choisir le lieu d’installation selon l’utilisation que vous prévoyez de faire de votre équipement. Pour une cave de garde (ou de vieillissement) dédié exclusivement à la conservation des bouteilles, choisissez un endroit un peu isolé comme le sous-sol.

Si vous préférez une cave à vin de service, évaluez la possibilité de rafraîchir rapidement les boissons pour la dégustation. Son emplacement doit être facile d’accès. Pour une armoire polyvalente (ou multitempératures), trouvez le juste milieu et mettez en avant l’aspect esthétique du dispositif. Considérez aussi le nombre approximatif de bouteilles que vous souhaitez garder dans la cave et leur poids pour choisir la surface adaptée à votre projet.

Les autres étapes pour l’installation de votre cave à vin encastrable

Les fabricants de caves à vins proposent souvent un manuel d’installation offert à l’achat du matériel. Lisez le document et assurez-vous de bien le comprendre si vous décidez de faire la pose vous-même.

Après avoir choisi l’emplacement prévu pour l’armoire, faites un assemblage de ses composants. Laissez suffisamment d’espace tout autour pour la circulation de l’air. Faites ensuite l’installation du circuit électrique. Respectez les normes locales et utilisez des outils dédiés pour éviter toute surcharge.

Pour garantir une isolation optimale, scellez les joints avec un matériau adapté. Si votre cave à vin est équipée d’un refroidisseur, il doit aussi être correctement raccordé au système central de la maison. Testez-le avant de charger l’armoire. Vous pouvez ajouter des éléments décoratifs au dispositif pour le rendre plus attrayant.

Laissez la cave en marche pendant quelques heures avant d’y entreposer les bouteilles pour stabiliser la température.

Astuces pour une conservation optimale de vos boissons

N’ouvrez pas fréquemment la porte de votre cave à vin pour limiter la variation de la température intérieure. Elle doit être constante pour sauvegarder la qualité de vos vins et garantir une expérience de dégustation exceptionnelle. Selon le type du spiritueux, elle peut varier entre 10 et 14 degrés Celsius.

Vérifiez l’humidité régulièrement et gardez-la entre 50 et 80 % pour éviter le dessèchement des bouchons et préserver l’étanchéité des contenants. Vous pouvez utiliser un hygromètre fourni avec la cave à vin pour contrôler ce paramètre. Appliquez un enduit hydrofuge sur les parois pour absorber le trop-plein d’humidité. Si l’espace est trop sec, tapissez le sol du dispositif et arrosez-le périodiquement.

Positionnez les bouteilles horizontalement pour que le couvercle soit en contact avec la boisson et pour empêcher l’oxydation. Classez les vins de manière logique pour faciliter l’accès sans toucher à toute l’organisation dans le reste de la cave.

Cave à vin à 5 compartiments

Conseils d’entretien pour prolonger la durée de vie de votre cave à vin encastrable

Essuyez souvent (une fois par semaine) l’extérieur de votre cave à vin avec un chiffon doux et humide. Pour mieux vous débarrasser des nuisibles, vous pouvez ajouter un liquide vaisselle non agressif à l’eau de nettoyage.

De façon annuelle (en saison froide de préférence), faites un entretien approfondi de l’appareil. L’opération nécessite de débrancher la cave et de la décharger de toutes les bouteilles qu’elle contient. Enlevez la poussière de l’intérieur et de l’extérieur du dispositif, toujours avec un chiffon doux et humide.

Prenez aussi soin de la grille du condensateur (d’aération) de l’armoire. Nettoyez-la avec de l’eau tiède et essuyez-la avec un torchon sec. Vérifiez les joints d’étanchéité de la porte pour vous assurer qu’ils sont en bon état. Vous pouvez vous servir de dentifrice, bicarbonate de soude ou vinaigre blanc pour les rendre propres. Changez-les si nécessaire afin d’éviter les fuites d’air indésirables.

Pour éviter d’affecter les performances de l’armoire, ne la surchargez pas. En cas de panne de courant, laissez-la éteinte pendant quelques minutes après le rétablissement pour ne pas endommager le condensateur. Enfin, si votre cave à vin est équipée d’un filtre à charbon, remplacez-le selon les recommandations du fabricant pour conserver une qualité d’air optimale.